Canicule : faut-il vraiment boire deux litres d’eau par jour ?

Publié le par MLG

Les eaux minérales ont lancé cette mode de l’hydratation forcenée. Où qu’on aille, où qu’on se promène, on n’échappe pas au spectacle de personnes qui sortent leur bouteille individuelle et boivent au goulot d’un air pénétré, geste fort laid et fort égoïste.

Canicule1.jpg

 

 

Sauf prescription médicale particulière, en temps de grande chaleur, c’est le moment de manger des repas corrects, de respecter la loi du bol alimentaire. C'est-à-dire remplir son estomac d’une quantité de nourriture adéquate qui le met à l’abri de la faim et des contractions inopportunes, et qui fait fonctionner le tube digestif de manière idéale. Ces repas, arrosés d’un grand verre d’eau ou d’un verre de vin rouge pour ceux qui en ont le droit rempliront leur rôle d’hydratation optimale.

C’est la nourriture qui hydrate. Bien sûr, il faut boire, mais pas tout le temps, et pas n'importe quoi.

 

Canicule2

 

L’eau lave. L’eau fait uriner, et quand il fait chaud, transpirer. C’est le cycle infernal : plus on urine, plus on transpire, plus on ressent le besoin de boire. Ces fonctions d’élimination entraînent avec elles les éléments nutritifs de l’organisme. C’est la déminéralisation assurée.

 

Mais alors, les décès en nombre

pendant la canicule de 2003 ?

Les principales victimes de cet été meurtrier furent des personnes âgées, vivant dans la solitude : celles qui ne mangent pas. Leur apporter chaque été en tant que bon voisin une bouteille d’eau minérale et veiller à ce qu’elles boivent devient alors, certes, un geste utile à leur conservation.

Leur suggérer un petit goûter digeste serait aussi une bonne idée.

 

Canicule3

 

 

Leur apprendre à se réalimenter, à manger une assiette de nourriture bien remplie à chaque repas, quitte à les abonner aux distributions organisées par les services municipaux, serait encore mieux.

Pendant l'hiver, n'oubliez pas de boire, surtout. Le froid déshydrate autant que le chaud.

 

Bon appétit à tous, alors !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article